Navegación – Mapa del sitio

À propos de La Révolution française

Présentation générale

Soutenue par l’Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne et le CNRS, La Révolution française, publication exclusivement électronique, doit servir d’outil de diffusion des activités de l’Institut d’Histoire de la Révolution française (composante de l’Institut d’Histoire moderne et contemporaine), de ses membres et chercheurs associés, et de tous ceux qui désirent s’associer au travail effectué autour de l’histoire de la Révolution française et des phénomènes révolutionnaires. Prenant place aux côtés des autres revues spécialisées, elle doit permettre d’accroître le rayonnement de l’IHRF-IHMC vers le public le plus large.

Les éditeurs souhaitent mettre à la disposition de la communauté scientifique les travaux réalisés à l’IHRF-IHMC (journées d’études, rencontres scientifiques, séminaires, tables rondes, travaux d’étudiants de master, présentation de thèses en cours).

Organisée selon les modalités d’une revue à comité de lecture, La Révolution française se présente comme un espace de publication susceptible d’accueillir des contributions originales. Ouverts sur les problématiques et les terrains de recherches les plus divers, les éditeurs cherchent à multiplier les perspectives et les croisements, à favoriser les franchissements de frontières. Souhaitant en priorité donner aux travaux réalisés dans le cadre de l’IHRF-IHMC un écho sérieux et rapide, ils veulent également prendre part, et initier, des débats au sein de la communauté élargie des historiens de la Révolution française.

Axes de publication

Le champ de recherche ne se limite pas à la période proprement révolutionnaire. Il englobe également les origines et l’essor ultérieur de la Révolution, des années 1770 au premier xixe siècle. Les travaux soumis au comité de lecture pourront suivre différentes approches (théorique, empirique, comparatiste ou méthodologique) et relever de plusieurs disciplines (histoire, droit, sciences politiques, sciences, littérature, art, philosophie, etc.).

Seront privilégiés les travaux faisant écho à ceux réalisés par les membres de l’IHRF-IHMC : histoire de la violence, histoire de la justice, histoire des mouvements intellectuels et artistiques, histoire militaire, histoire des colonies, histoire des courants politiques, historiographie européenne…

Dans tous les cas, les articles soumis à la rédaction feront l’objet de deux rapports effectués par deux membres du comité de lecture, choisis par l’équipe éditoriale en fonction de leur accointance avec le sujet de l’article proposé.

En cas de désaccord entre les rapporteurs, un troisième rapport pourra être demandé sur avis du comité de lecture.

Les auteurs s’engagent à signaler à la rédaction si leur article a déjà été présenté au comité de lecture d’une autre revue et à préciser qu’ils n’interfèrent pas avec une autre publication (papier ou électronique) parallèlement.